print-img
Tengo sueños eléctricos

Tengo sueños eléctricos

Un couple vole en éclats. Évidence des coups, des cris, souffrances des deux sœurs d’être témoins de leurs parents qui se mutilent, s’automutilent. Ancré au Costa Rica, ce drame met en évidence deux personnages de lumière paradoxale et émouvante. Eva, 16 ans, veut habiter avec son père, qui est à la recherche d’un appartement à prix modeste, alors que sa mère aménage avec quelque luxe leur maison grâce à un héritage. Eva est en voie de devenir femme, son corps est rendu à de premières expériences sexuelles délétères, l’amour envers son père est d’une exigence ingénue. Quant au père, ses accès de violence n’ont d’égal que ses gestes de tendresse. En quête de repères, il se heurte aveuglément au quotidien d’une vie chaotique. Et la réalisatrice ne cède jamais à la simplification de ses personnages. Le père écrit des poèmes, les lit. Le silence alors rassérène les corps et les âmes.

 

First published: November 19, 2022

Tengo sueños eléctricos | Film | Valentina Maurel | CRI-BE-FR 2022 | 101’ | Locarno Film Festival 2022, Filmar en América latina Genève 2022

More Info 

Explore more

Newsletter Subscription

Subscribe to our newsletter and stay in touch